En bref

Entorse de cheville

Nom commun : Foulure

Se caractérise par un traumatisme aux ligaments de la cheville qu’elle subit lors d’une torsion excessive de celle-ci.  Plus d’un ligament peut être atteint lors d’une entorse de cheville.  Ces derniers peuvent être étirés, partiellement ou complètement rupturés. Le degré de rupture définit le grade de l’entorse.

Signes et symptômes
  • Douleur et élancement au pourtour de la cheville suivi un rotation excessive de celle-ci
  • Difficulté à bouger la cheville
  • Difficulté et parfois incapacité de mettre du poids sur le pied atteint
  • Enflure et rougeur de la région foulée
  • Une ecchymose peut être présente
  • Instabilité de la cheville et perte d’équilibre
  • Douleur sur le côté de la jambe
  • Certains se plaignent d’une sensation de brûlure
Causes

Bien entendu, l’entorse de la cheville survient lors d’un traumatisme direct à celle-ci. Elle se produit lorsque le pied tourne excessivement dans une direction. Bien que généralement les entorses surviennent avec le pied en inversion (pied qui roule vers l’extérieur), elle peut se produire dans toutes les directions.

Les entorses surviennent de différentes façons. Ce peut être en marchant sur un terrain inégal ou en portant des talons hauts. Plusieurs entorses se produisent en pratiquant des sports, spécialement ceux qui implique des sauts (basketball, volleyball..) ou des changements brusques de direction (soccer, tennis…). Parfois, il ne suffit que d’une inattention pour se tourner la cheville (manquer une marche, marcher trop près de la bordure du trottoir, marcher dans un trou…)

Certaines personnes sont prédisposées à se fouler la cheville, voici quelques facteurs de risques:

  • Morphologie de pied instable (pied creux, pieds plats)
  • Hyperlaxité du pied
  • Antécédent d’entorse
Progression et conséquences

Une fois l’enflure, l’ecchymose et la douleur disparue, l’entorse n’est pas encore complètement guérie.  À ce stade, la majorité des gens se sentent bien et cessent les traitements pour recommencer leurs activités régulières. C’est alors qu’ils sont fortement à risque de se tourner la cheville à nouveau et parfois encore plus sévèrement. Plus une cheville à subit d’entorses, plus elle est à risque d’en subir d’autres. En effet, les ligaments qui entourent nos articulations ont la fonction importante de nous donner la perception de la position des différentes parties du corps nommée la proprioception. Lorsque les ligaments de la cheville se font allonger et déchirer lors d’une entorse, on perd de cette capacité qui nous donne l’équilibre nous mettant à risque à de futures entorses.

Dès qu’un ligament se fait trop étirer, les muscles et tendons adjacents peuvent également se faire blesser. C’est pourquoi il n’est pas rare d’avoir une tendinite, une ténosynovite ou des spasmes musculaires concomitants à l’entorse de cheville.

Par ailleurs, lors d’une entorse, le fait d’allonger ou déchirer les ligaments de notre cheville pousse l’os situé sous le tibia, le talus, à se déplacer. Aucun muscle ou tendon ne s’y attache donc si non traité, rien ne le ramène en place. Tel un effet domino, cet os déplacé pousse les autres os du pied à se coincer à leur tour.  Ce phénomène occasionne une sensation de blocage, une limitation du mouvement de la cheville et une raideur diffuse ressentie sur le dessus du pied. Le talus étant un pilier principal de la fonction du pied, le fonctionnement général du pied se trouve atteint et peut causer des douleurs jusqu’à la hanche à long terme. Ainsi, un problème biomécanique peut parfois être expliqué par une entorse antérieure, même si celle-ci a été subite il y a des années.

D’autre part, un talus déplacé chroniquement peut amener le dépôt de calcifications devant la cheville amenant un blocage irréversible de celle-ci, à moins de l’opérer.

Comment me soulager à la maison ?

Immédiatement après la blessure, nous devons la traiter selon le principe RICE pour limiter l’enflure et la douleur.

 

  1. Repos : Limiter les activités et déplacements, utiliser une canne ou des béquilles au besoin
  2. Glace: Appliquer de la glace 10-15 minutes toutes les heures
  3. Compression : Utiliser un bandage élastique
  4. Élévation : Surélever le pied (la-z-boy, coussin..)
Diagnostic
  • Des radiographies sont nécessaires pour s’assurer qu’il n’y a pas de fractures. En effet, lors d’une entorse, il arrive que le ligament ne déchire pas mais que ce soit l’os qui casse.  Celles-ci permettent également de vérifier l’alignement des os du pied
  • L’échographie est une excellente imagerie pour observer l’état des ligaments, des muscles et des tendons impliqués dans l’entorse. Ceci permet également d’établir la sévérité de l’entorse.
Que peut faire mon podiatre ?

Une fois avoir établit le diagnostic et les causes possibles, le podiatre sera en mesure de vous conseiller un plan de traitement qui sera adapté spécifiquement à votre condition.

  1. Thérapie physique : neurocryostimulation, ultrasons, tapings de stabilisation ou de neuroproprioception diminuent plus rapidement l’enflure et la douleur en plus de stabiliser la cheville
  2. Chevillière: Choix approprié de chevillière. Son port est conseillé en tout temps le premier mois et lors d’activités sportives pour les 6 mois suivant la blessure. Permet d’éviter une récidive en plus de procurer de la compression.
  3. Médication :Parfois des anti-douleurs, des relaxants musculaires et/ou des anti-inflammatoires sont prescrits.
  4. Thérapie manuelle: Au départ, celle-ci sert à diminuer l’enflure mais à plus long terme, sert à réaligner les os du pied et de la cheville. En savoir plus sur la thérapie manuelle.
  5. Programme d’exercices de renforcement et proprioception: Un programme adapté à faire à la maison sera prescrit afin de retrouver force, mobilité et stabilité.
  6. Orthèses plantaires : Les orthèses plantaires seront utiles chez les patients ayant une morphologie de pied instable pour diminuer le risque d’entorses à répétition. Étant moulées sur mesures, celles-ci amènent également une grande de surface de contact sous le pied ce qui améliore la proprioception des patients ayant des séquelles d’anciennes entorses.
  7. Botte de décharge: Dans les cas plus sévères, lors d’une grande difficulté à mettre du poids sur le pied ou lorsqu’une fracture est suspectée.
Comment le prévenir ?

– Bien s’échauffer avant une activité sportive

  • Inclure des exercices stimulant l’équilibre à son programme d’entraînement ( modifier ses exercices pour les faire sur un pied, sur un ballon, etc)
  • Porter les chaussures adéquates à ses activités (i.e. utiliser les bottes randonnée plutôt que d’affronter une montagne en espadrille!)
  • Ne pas prendre à la légère le traitement même de la plus simple des entorses
  • Éviter de porter des talons hauts
  • S’écouter lors des activités sportives et prendre les pauses nécessaires lorsque des signes de fatigue apparaissent
Mythe !
Je n’ai plus de douleur, mon entorse de cheville est complètement guérie!

Au contraire, c’est exactement à ce stade qu’on doit se méfier. Trop souvent, les gens retournent à leurs activités régulières sans prendre les précautions nécessaires pour éviter une récidive. Il est important de noter que ce n’est pas l’absence de la douleur qui définie la guérison mais bien le retour de sa force et de sa stabilité.

Et si ce n'était pas ...
  • Fracture de la cheville (tibia, fibula, talus)
  • Fracture du cartilage du talus (Osteochondrite dissécante)
  • Fracture de la base du 5ième métatarse
  • Tendinite ou ténosynovite des fibulaires, du tibial postérieur ou du tibial antérieur
  • Syndrome de coincement antérieur ou postérieur de la cheville
  • Syndrome du sinus tarien
  • Syndrome du tunnel tarsien
  • Syndrome du cuboïde
  • Arthrites inflammatoires, goutte, arthrose de la cheville
  • Coalition tarsienne symptomatique (chez les adolescents)
L'avis d'un professionnel est important, contactez-nous sans plus attendre !
 
Prendre rendez-vous
Sur le blogue
Échographie vs Radiographie

Publié le 22 October 2018

Lire l'article
Oignons aux pieds : 5 façons de vous soulager à la maison

Publié le 10 August 2017

Lire l'article
Clinique d'Anjou
7083 Rue Jarry E #224
Anjou, QC H1J 1G3
514 352-7433
Prendre rendez-vous
Clinique de Lachine
1440 Notre-Dame
Lachine, QC H8S 2E1
514 538-7433
Prendre rendez-vous