En bref

Pied creux

À l’opposé du pied plat, le pied arqué décrit une courbure excessive de l’arche plantaire. Cette pathologie du pied amène une perte de stabilité, une mauvaise posture et une démarche fautive. Le pied creux est ainsi à la base de plusieurs maux et blessures.

Signes et symptômes

Les pieds creux ne causent pas toujours des douleurs, mais peuvent se manifester par différents signes :

  • Voûtes plantaires excessivement arquées
  • Dessus des pieds proéminent (“cou du pied haut”) avec serrement dans les chaussures
  • Chevilles mal alignées
  • Usure et déformation externe excessive des chaussures
  • Manque d’absorption de choc, “marcher du talon” ou démarche “bruyante”
  • Entorses ou instabilité des pieds et des chevilles
  • Fatigue à la marche ou lors des activités
  • Douleurs sous les arches des pieds, aux talons et à la plante des pieds
  • Douleurs ou fatigue dans les jambes
  • Douleurs et tension dans le bas du dos
  • Sensibilité à l’intérieur et/ou extérieur des genoux
  • Orteils marteaux (courbés)
  • Mauvais équilibre
  • Excès de corne sous les talons et/ou l’avant des pieds
Causes

Les pieds creux sont généralement héréditaire. Différentes déviations dans les os du pied peuvent l’amener à être trop arqué :

  • Métatarsus adductus (pieds en forme de “C”)
  • Avant-pied valgus
  • Flexion plantaire du 1er métatarse
  • Excès de courbure de l’arche externe (pseudoéquin)
  • Inclinaison excessive de l’os du talon

Il existe trois catégories de pieds creux : rigides, semi-rigides et flexibles. Ce dernier est aussi connu sous le nom de “faux pied plat”. Le pied creux rigide se caractérise par une position arquée fixe qui offre peu de mouvement même lorsque debout. Le pied creux flexible quant à lui, se caractérise par des arches plantaires très hautes qui s’affaissent lors de la mise en charge. Le pied creux semi-rigide se situe quelque part entre les deux. Les symptômes varient selon la catégorie de pied arqué.

Dans de plus rares cas, certaines maladies peuvent amener les pieds à s’arquer excessivement :

  • Diabète avec complications neuropathiques
  • AVC
  • Sclérose en plaques
  • Sclérodermie
  • Maladie de charcot-marie-tooth
  • Parkinson
  • Paralysie cérébrale
  • Poliomyélite
  • Spina bifida
  • Dystrophie musculaire
Progression et conséquences

Pieds creux rigides :

  • Réduction significative de la surface de contact et des appuis au sol avec seulement le talon et la base des orteils qui touchent au sol.
  • Accumulation excessive de callosités, de corne et de cors aux appuis
  • L’alignement externe des chevilles combiné à une faible surface d’appui amènent une instabilité et une prédisposition aux entorses de chevilles.
  • Cette instabilité fatigue les muscles fibulaires (ou péroniers) pouvant amener une tendinopathie des fibulaires (douleur aux côtés des jambes, du pied et/ou des mollets)
  • Débalancement musculaire avec favorisation des extenseurs (muscles du dessus du pied) qui mène à une courbure excessive des orteils qu’on appelle les orteils marteaux.
  • Le manque de mobilité du pied diminue fortement l’absorption de choc ce qui peut mener à des bursites sous le talon. Lorsque mal absorbés, les impacts se propagent le long de la jambe, du genou, de la hanche et/ou du dos.
  • L’inclinaison excessive de l’os du talon augmente la tension du tendon d’Achille et du fascia plantaire ce qui peut mener à la tendinopathie d’Achilles et la fasciite plantaire.
  • Cette inclinaison du talon rend sa proéminence postérieure plus apparente. Celle-ci peut s’irriter dans les chaussures occasionnant de la douleur, une bursite rétro-calcanéenne ou simplement un excroissance osseuse nommée la difformité de Haglund.
  • Les pieds creux entraînent souvent un manque de mobilité à la cheville. Ce blocage peut éventuellement mener à la formation de dépôt de calcium en marge de l’articulation.
  • Le pied creux rigide prédispose à des douleurs posturales que ce soit aux genoux, aux hanches ou au dos. Tel un effet domino, l’angle externe excessif du pied pousse la cheville, le genou et la hanche en rotation externe réduisant ainsi la courbure du bas du dos.

Pieds creux flexibles :

Puisque l’arche du pied s’affaisse, les symptômes et la progression s’apparentent à ceux des pieds plats d’où l’appellation “faux pied plat”.

Pieds creux semi-rigides :

Les symptômes associés à ce type de pied sont hybrides entre ceux du pied creux rigide et du pied creux flexible.

Comment me soulager à la maison ?

Malheureusement, on ne peut pas corriger de façon permanente la déformation d’un pied trop arqué. C’est un peu comme être myope, on ne peut forcer nos yeux à voir de loin! Toutefois, certaines astuces sont bénéfiques pour stabiliser et soulager les pieds creux.

  • Porter les chaussures adéquates. Généralement, les pieds arqués sont plus confortables avec un léger talon. S’assurer d’avoir assez de coussin pour aider l’absorption de choc. Les chaussures doivent être assez profondes et/ou avec lacets pour accommoder le dessus du pied plus proéminent. Éviter les contre-forts (la partie arrière du soulier) trop rigides pour prévenir une irritation de derrière l’os du talon.
  • Ajouter des semelles pré-fabriquées vendues en pharmacie pour aider à absorber les impacts.
  • Porter des protecteurs et des tubes en gel pour protéger les orteils marteaux.
  • Étirer les mollets pour contrer le manque de flexibilité aux chevilles et diminuer la tension dans le tendon d’Achilles.
  • Masser la voûte plantaire avec une balle de golf ou de tennis pour soulager les raideurs sous l’arche plantaire. Ceci aide également à mobiliser les os du pieds.
  • En cas d’instabilité et d’entorses, faites des exercices d’équilibre sur un pied en progressant sur une base instable (oreiller, demi-ballon…) ou encore les yeux fermés.
Diagnostic
  • ​Un examen biomécanique complet est primordial autant pour poser le diagnostic podiatrique que pour établir le type de pied, le degré de sévérité et identifier les différentes causes pouvant mener à un excès de courbure de l’arche plantaire. Cet examen comprend une révision de l’historique de santé, un examen de la mobilité et de la force des segments de vos membres inférieurs, une évaluation posturale et une analyse des pressions plantaires synchronisées à une caméra.
  • ​Des radiographies sont également nécessaires pour apprécier l’état des articulations et étudier l’alignement des os du pied, leur longueur et leur congruence.
Que peut faire mon podiatre ?

1. Orthèses plantaires

C’est en se conformant parfaitement à la voûte plantaire du pied que les orthèses arrivent à répartir le poids du corps sous toute la surface de contact sous le pied. Ceci a pour but de réduire des points de pression douloureux, d’améliorer la stabilité du pied et de diminuer l’accumulation de callosités. Ce support d’arche diminue la tension dans les structures tel le fascia plantaire et le tendon d’Achille.

L’ajout de barres latérales accentuent la stabilité latérale des pieds qui souffrent d’entorses à répétition.

Dans le cas des pieds arqués, l’utilisation de matériaux spécialisés procurent un amortissement supérieur des points de pressions.

Enfin, c’est en changeant l’angle du pied que les orthèses plantaires aident à diminuer le stress sur le genou, la hanche et le dos.

2. Thérapie manuelle

La thérapie manuelle permet de mobiliser les articulations et les os coincés, détendre les muscles et les ligaments et permettre au pied à retrouver sa fluidité et de retrouver un meilleur alignement.

3. Programmes d’exercices d’étirement, de renforcement et de proprioception

Un programme d’exercices adaptés aux pieds creux pour renforcer les groupes musculaires faibles, augmenter la souplesse et l’équilibre peut s’avérer pertinent pour optimiser la fonction du membre inférieur.

Comment le prévenir ?

Le meilleur moyen d’éviter les douleurs et les conséquences d’un pied trop arqué est d’agir de façon préventive. Si l’on suspecte avoir un désalignement de ses pieds et de sa posture, il est fortement conseillé de consulter un podiatre qui sera en mesure d’évaluer la condition et d’établir un plan de traitement adapté.

Mythe !
J’ai une arche sous le pied, mon pied doit être normal.

Attention! Une arche de pied bien développée peut complètement s’affaisser en mise en charge ou être trop prononcée et rigide. Ce n’est pas la hauteur précise d’une arche plantaire qui définit la normalité. C’est plutôt la façon dont le pied se comporte en position assise, en station debout et en mouvement qui doit être évaluée!

Et si ce n'était pas ...

Des pieds creux?

D’autres problèmes d’alignement des pieds peuvent occasionner des symptômes similaires aux pieds arqués:

  • Pied plat
  • Pied de Morton
  • Équin
  • Jambes et genoux arqués excessivement (varum)
L'avis d'un professionnel est important, contactez-nous sans plus attendre !
 
Prendre rendez-vous
Sur le blogue
Échographie vs Radiographie

Publié le 22 October 2018

Lire l'article
Oignons aux pieds : 5 façons de vous soulager à la maison

Publié le 10 August 2017

Lire l'article
Clinique d'Anjou
7083 Rue Jarry E #224
Anjou, QC H1J 1G3
514 352-7433
Prendre rendez-vous
Clinique de Lachine
1440 Notre-Dame
Lachine, QC H8S 2E1
514 538-7433
Prendre rendez-vous