En bref

L’Arthrose

Autres noms : ostéoarthrose ou ostéoarthrite

L’arthrose est la forme d’arthrite la plus commune, un canadien sur dix en sera atteint! Elle se définit par une usure des cartilages et des os qui composent une articulation ce qui apporte raideur, douleur et réduction de mobilité articulaire. Bien qu’elle peut être causée par une usure normale des articulations, l’arthrose peut faire suite à une blessure ou un stress anormal de celles-ci.

Signes et symptômes
  • Raideur ou douleur très localisée après le repos sous forme d’élancements
  • Douleur le matin qui passe habituellement après les premiers pas
  • Difficulté à marcher normalement après un repos prolongé
  • Craquements ou grincements d’une articulation
  • Perte de flexibilité ou de mobilité d’une articulation
  • Articulations qui crochissent, s’écartent ou dévient
  • Apparition de bosses autour de l’articulation atteinte
  • Enflure et rougeur qui surviennent après la pratique d’une activité physique
Causes

Une articulation est composée de deux os recouverts chacun d’une couche de cartilage articulaire qui agit comme un coussin amortisseur. Celui-ci combiné au liquide synovial qui agit à titre de “lubrifiant”, protège les os des frictions et des impacts. C’est ce système qui donne aux articulations un mouvement fluide et sans douleur.

L’ostéoarthrose ou arthrose est en réalité une usure prématurée ou excessive d’une articulation. Plus l’usure avance, plus les cartilages de la jointure s’amincissent et moins ceux-ci sont en mesure protéger les os adéquatement.

Moins l’articulation est lubrifiée, moins elle bouge, moins il y a stimulation de production de liquide synovial et plus les cartilages s’usent… C’est ce cercle vicieux qui amène grincement, raideur et douleur aux articulations atteintes d’arthrose.

Il n’est pas rare d’avoir une articulation du pied atteinte d’arthrose. Ceci peut résulter d’une ancienne blessure, mais plus fréquemment, d’une usure découlant de stress répétés ou de mouvements répétitifs. En effet, plusieurs problèmes de posture des pieds mènent à un affaissement des articulations.

Les articulations des pieds les plus fréquemment atteintes sont : le gros orteil, les articulations du médio-tarse (au-dessus du milieu du pied) et la cheville.

*photo os affaissés pieds plats/articulations désalignée

Voici différentes problématiques biomécaniques qui peuvent mener à une usure excessive de certaines articulations au niveau plantaire :

  • Pieds plats ou qui s’affaissent
  • Pieds arqués (creux)
  • Oignon (HAV)
  • Inégalité des membres inférieurs
  • Mauvaise longueur d’un métatarse (un 1er métatarse court ou long, un 2ième métatarse trop long)
  • Mauvaise flexibilité des mollets (équin)
  • Avant-pied en position valgus ou varus
  • Hyperlaxité ligamentaire

Des facteurs aggravant peuvent amplifier le problème :

  • Mauvais choix de chaussures
  • Activités impliquant des stress excessifs et répétés
  • Surplus de poids
  • Mauvaise posture (ex; genoux par en-dedans)
Progression et conséquences

Puisque le cartilage articulaire ne détient aucune terminaison nerveuse, l’arthrose incommode très peu au stade initial. Seule une raideur suivant le repos peut être ressentie. Plus l’usure progresse, plus les grincements et les craquements articulaires peuvent apparaître. C’est lorsque le dommage commence à atteindre l’os sous-jacent (subchondral) que la douleur apparaît.

À long terme, il y a formation d’excroissances osseuses (ostéophytes) là où le cartilage est désagrégé et où le tissu osseux est stressé. C’est ainsi que des bosses apparaissent en périphérie de l’articulation pouvant nuire au mouvement normal de celle-ci. Ces bosses sont souvent incommodantes et douloureuses au niveau des pieds. Au stade final, il y a une disparition complète de l’espace articulaire et une perte totale de la mobilité.

Bien que la progression de l’arthrose soit très lente, elle est toutefois irréversible. En effet, le cartilage articulaire (hyalin) n’a pas la capacité de se régénérer. Le tissu cicatriciel formé pour tenter de réparer les dommages se nomme le fibrocartilage, un type de cartilage moins résilient et qui résiste mal aux pressions des activités de tous les jours.

Par ailleurs, les ligaments et les muscles qui entourent les articulations peuvent devenir sensibles en tentant de les protéger. Ceci peut mener à des crampes et des spasmes musculaires, voir même des tendinites.

Enfin, le fait d’avoir une limitation articulaire au pied mène inconsciemment à un changement dans la démarche et, tel un effet domino, des douleurs peuvent apparaître ailleurs au pied, à la cheville, au genou et au dos pouvant causée de l’arthrose du genou ou une déformation de la colonne vertébrale.

Comment me soulager à la maison ?

Étape 1 – Assurer le repos du pied:

  • Porter des chaussures avec semelles épaisses et coussinées, idéalement lacées et avec un léger talon, telles des espadrilles
  • Éviter d’être longtemps debout nu-pieds à la maison
  • Ajouter des semelles coussinées avec support d’arche du rayon de la pharmacie au fond des chaussures
  • Réduire les activités impliquant des impacts élevés ou des surfaces inégales
  • Favoriser les sports sans mise en charge complète des pieds tels le vélo et la natation lors de périodes plus douloureuses
  • Il est important de rester actif, ce qui aide à stimuler la guérison des cartilages et à renforcer les muscles stabilisateurs

Étape 2 – Veiller à s’auto-masser:

  • Masser le dessous du pied en le roulant sur une balle de golf ou de tennis en évitant d’appliquer la pression directement au site de douleur. Ceci est pour détendre la musculature du pied qui tente de se protéger là où les articulations sont atteintes.
  • Faire de légères tractions de l’articulation atteinte puis la bouger doucement pour réduire la tension dans les structures environnantes.
Diagnostic
  1. Des radiographies sont nécessaires pour confirmer le diagnostic. On peut y observer la qualité de l’espacement articulaire, le niveau de sévérité et la présence de calcifications ou d’excroissances osseuses. Celles-ci permettent également d’éliminer d’autres diagnostics. En savoir plus
  2. Un examen biomécanique rigoureux est essentiel pour évaluer la fonction du pied et identifier si un mauvais alignement mécanique du pied ou une posture fautive serait en cause. Cet examen est appuyé par une analyse de la démarche informatisée avec capteurs de pression. Cette technologie permet d’évaluer la distribution des pressions plantaires et d’identifier les régions du pied qui sont surchargées. En savoir plus
Que peut faire mon podiatre ?

Une fois après avoir bien identifié le problème et les causes potentielles, le podiatre sera en mesure de conseiller un plan de traitements adapté spécifiquement à la condition.

Voici différentes solutions utilisées :

1. Orthèses plantaires

Les orthèses plantaires sont primordiales lorsqu’il y a une mauvaise mécanique des pieds en cause. Elles visent à réduire l’impact des défauts mécaniques des pieds sur leurs articulations et uniformisent les stress qui leur sont appliqués. C’est ainsi qu’elles réussissent à protéger l’articulation douloureuse, à ralentir la dégénérescence articulaire et à protéger les structures environnantes. En savoir plus…

2. Injections de cortisone échoguidées

Certains cas d’ostéoarthrose peuvent être soulagés grâce à une injection de cortisone. La cortisone est un médicament anti-inflammatoire que l’on injecte directement à l’endroit problématique plutôt que de le prendre en pilule. L’échographie permet de guider l’injection en temps réel, ce qui la rend plus précise et plus efficace. En savoir plus…

3. Injections de viscosuppléments

Un viscosupplément est une solution visqueuse, comme un gel, que l’on injecte directement dans une articulation atteinte d’arthrose légère à modérée pour lui donner une meilleure mobilité. C’est un lubrifiant efficace qui vient coussiner l’articulation et soulager la douleur. En savoir plus…

4. Prescription de médication :

Parfois, des anti-douleurs, des relaxants musculaires et/ou des anti-inflammatoires sont prescrits par le podiatre en cas de besoins.

5. Thérapie manuelle :

La thérapie manuelle peut être pratiquée par le podiatre pour mobiliser les articulations sensibles et relâcher les muscles et les structures sollicités. Cela aura donc pour effet de diminuer les symptômes et favoriser la guérison. En savoir plus…

6. Théraphie physique

  • Cryothérapie et ultrasons
  • Tapings
  • Attelles, soulier berceau et botte de marche
Comment le prévenir ?
  • Porter les chaussures adéquates en s’assurant qu’elles aient une bonne semelle, un léger talon et qu’on puisse les ajuster aux pieds (lacets)
  • Renouveler ses souliers et ses bottes de travail annuellement
  • Porter ses orthèses prescrites quotidiennement
  • Perdre du poids en cas d’embonpoint
  • Maintenir ses pieds souples et forts (voir “Yoga pour vos pieds”)
  • Varier ses positions de travail et s’accorder des pauses lors de tâches répétitives
Mythe !
Je suis trop jeune pour avoir de l’arthrose!

Alors que les risques de développer de l’arthrose augmentent avec le vieillissement, sachez que celle-ci peut se déclencher à tout âge. Bien qu’elle évoluera plus lentement chez les patients plus jeunes, celle-ci pourrait être responsable d’un handicap plus précoce. Il ne faut donc pas prendre à la légère un début d'arthrose!

Par ailleurs, un dommage articulaire causé par une blessure peut aussi mener à l’arthrose précoce, et ce à tout âge. Ne prenez donc pas de chance et consultez un professionnel au besoin!

Et si ce n'était pas ...

De l’arthrose?

  • Arthrites inflammatoires (goutte, arthrite rhumatoïde, arthrite psoriasique, etc.)
  • Kyste
  • Bursite
  • Fracture de stress
  • Sésamoïdite
  • Masse tumorale
  • Algodystrophie réflexe
  • Radiculopathie (nerf sciatique ou compression lombaire)
  • Syndrome du tunnel tarsien
L'avis d'un professionnel est important, contactez-nous sans plus attendre !
 
Prendre rendez-vous
Sur le blogue
Échographie vs Radiographie

Publié le 22 October 2018

Lire l'article
Oignons aux pieds : 5 façons de vous soulager à la maison

Publié le 10 August 2017

Lire l'article
Clinique d'Anjou
7083 Rue Jarry E #224
Anjou, QC H1J 1G3
514 352-7433
Prendre rendez-vous
Clinique de Lachine
1440 Notre-Dame
Lachine, QC H8S 2E1
514 538-7433
Prendre rendez-vous