En bref

Orteil marteau

Un orteil marteau se caractérise par un orteil qui se courbe, qui se contracte, qui est croche ou qui tourne sur lui-même. Il peut se présenter avec ou sans douleur. La majorité du temps, l’orteil marteau est un signe d’un déséquilibre musculaire découlant d’un mauvais fonctionnement du pied.

Signes et symptômes

Un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent être présents :

  • Orteil croche (qui reste fléchi, qui fait une rotation sur lui-même, qui embarque sur un autre orteil, qui se déplace en dessous ou au dessus d’un autre orteil)
  • Rougeur sur le dessus ou au bout de l’orteil
  • Apparition de corne ou d’un cor sur l’orteil
  • Irritation de l’orteil dans le soulier ou déformation des chaussures
  • Épaississement ou décoloration de l’ongle
  • Sensation de spasme ou de crampes à l’orteil
  • Perte de mobilité de l’orteil (difficulté à le bouger)
  • Perte de l’équilibre
Causes

La majorité des orteils marteaux découlent d’une mauvaise mécanique des pieds et d’une démarche anormale.

Le phénomène le plus commun est un excès de contraction des orteils à la marche pour compenser un pied qui est instable. Ce type d’orteil marteau est appelé « stabilisation des fléchisseurs » et on le voit surtout associé aux problématiques suivantes :

  • Pieds affaissés
  • Pieds plats
  • Genoux en dedans (valgum)
  • Hyperlaxité ligamentaire
  • Manque d’équilibre

Un autre phénomène commun est un manque de mobilité à la cheville qui force les tendons du dessus du pieds (extenseurs) à travailler plus fort que la normale. Les tendons sont alors très apparents, comme des cordes de guitares tendues. Ce type d’orteil marteau est appelé « substitution d’extenseurs » et on le voit surtout associé aux cas suivants :

  • Pieds creux
  • Pieds rigides
  • Genoux vers l’extérieur (varum)
  • Pieds dont l’avant est plus bas que le talon (pseudoéquin)

Par ailleurs, les orteils marteaux peuvent être une conséquence d’un mauvais fonctionnement du gros orteil, c’est-à-dire s’il est dévié ou bloqué dans son mouvement. Dans ce cas, les autres orteils doivent compenser et peuvent devenir marteaux par surutilisation. On rencontre ce type d’orteils marteaux dans les situations suivantes:

Les orteils marteaux peuvent être un effet secondaire de maladies plus importantes (systémiques). En effet, certaines maladies inflammatoires s’attaquent aux articulations favorisant ainsi la déformation des orteils. Par exemple:

  • Arthite rhumatoïde
  • Arthrite psoriasique
  • Sclérodermie
  • Goutte

D’autre part, certaines maladies affectant les nerfs des extrémités peuvent causer une perte de fonction des petits muscles du pied. Ces muscles, qui sont nécessaires au bon fonctionnement des orteils, deviennent alors impuissants et les orteils se contractent en marteaux.

On retrouve entre autres:

  • Diabète
  • Charcot marie tooth
  • Paralysie cérébrale
  • Poliomyélite
  • Sclérose en plaques

Les chaussures inadéquates (trop étroites, talons hauts, trop grandes) sont un facteur aggravant des orteils marteaux.

Les traumatismes (fractures d’un orteil ou d’un métatarse, entorse ou blessure d’un ligament ou tendon entourant l’orteil) peuvent causer ou accélérer le développement d’orteils marteaux.

Progression et conséquences

Au départ, les orteils marteaux sont flexibles, c’est-à-dire qu’on peut encore les allonger. Avec le temps, la contracture des tendons devient de plus en plus importante ce qui rigidifie les orteils marteaux et rend leur étirement impossible. Moins ils sont flexibles, plus les problèmes ont tendance à apparaître :

  • ​Il devient de plus en plus difficile de se chausser et les orteils peuvent déformer les chaussures
  • Les orteils s’irritent dans les souliers et forment de la corne et des cors
  • Chez les populations plus à risque, cette irritation peut causer des plaies de pression

Par ailleurs, par force rétrograde, l’orteil marteau amplifie la pression que supporte le métatarse, l’os sur lequel on s’appuie au sol à la base des orteils. Cet excès de pression peut mener à l’inflammation de l’articulation et des ligaments de la région causant beaucoup de douleur à la marche (métatarsalgie). Lorsque ce stress est appliqué sur longue période, ces structures se fatiguent tellement qu’elles peuvent ultimement déchirer et amener une dislocation de l’orteil.

Lorsqu’un orteil est en marteau, sa fonction se trouve altérée et les autres orteils se mettent à compenser. Ceci peut mener à la formation d’autres orteils marteaux. De plus, certaines structures du pied comme des ligaments et des muscles peuvent aussi tenter de compenser ce qui cause de la fatigue et de la douleur dans l’arche plantaire.

Comment me soulager à la maison ?
  • Bien se chausser : Les chaussures doivent avoir une empeigne de largeur adéquate, qui respecte la forme du pied. De plus, il faut porter attention aux coutures de l’empeigne qui passent au-dessus des orteils, car celles-ci ne s’étirent pas et peuvent souvent être une source d’irritation des orteils marteaux. Par ailleurs, les cordonniers sont outillés pour ajuster les chaussures à vos pieds et donner plus d’espace à vos orteils. Enfin, on doit éviter le port des chaussures à talons hauts qui augmentent la pression au-devant du pied et qui aggravent la formation des orteils marteaux.
  • Porter des attelles : Elles sont utiles pour diminuer les irritations des orteils marteaux ou la formation de corne et de cors sur ceux-ci. On retrouve entre autres : les tubes en gel, les séparateurs ou écarteurs d’orteils les barres diaphysaires, les semelles en gel.
  • Faire des exercices de mobilité et de renforcement : Ceux-si sont conseillés pour diminuer la douleur et la contracture articulaire.
Diagnostic
  • L’examen biomécanique est d’abord nécessaire pour identifier l’origine du désordre mécanique causant les orteils marteaux. Il est important de cerner la cause exacte du problème pour établir le plan de traitement adéquat. Cette évaluation comprend une analyse complète de la posture, de la fonction des pieds et des pressions plantaires.
  • Les radiographies sont utilisées pour identifier l’orteil marteau, mesurer l’ampleur de sa déviation et évaluer l’état de ses articulations. Elles sont aussi utiles pour suivre l’évolution de sa déformation dans le temps.
  • L’échographie est une modalité d’imagerie excellente pour évaluer les tissus mous entourant l’orteil marteau c’est-à-dire les tendons, les ligaments, la capsule articulaire, la plaque plantaire, les nerfs et le liquide synovial. Lorsque l’orteil marteau est blessé ou douloureux, toutes ces structures doivent être évaluées afin d’établir avec précision la problématique.

 

Que peut faire mon podiatre ?

Une fois la cause établie, le podiatre est en mesure de choisir avec vous le plan de match adapté à votre condition. Voici différentes solutions:

Orthèses plantaires :

En optimisant la mécanique du pied et en répartissant les pressions plantaires plus uniformément, les orthèses plantaires sont utilisées pour adresser directement la cause des orteils marteaux et pour diminuer les pressions excessives pouvant les rendre douloureux. Aussi, elles participent à ralentir leur formation ou leur aggravation dans le temps.

Thérapie manuelle et exercices :

La thérapie manuelle est utilisée pour mobiliser et soulager les articulations contractées et douloureuses. Elle sert également à allonger et détendre les muscles, tendons et ligaments qui deviennent tendus et sensibles autour des orteils marteaux.

Soin de pieds :

Le soin des pieds est un entretien complet de la peau et des ongles des pieds. Il vise à soulager l’accumulation de callosité (peau morte), les cors, l’œil de perdrix ou l’épaississement des ongles.

Injection de cortisone :

Plutôt que de prendre un médicament anti-inflammatoire en pilule, l’injection de cortisone vient déposer l’anti-inflammatoire (la cortisone) précisément à l’endroit enflé et douloureux. Dans certains cas, comme dans celui des orteils marteaux, elle peut être injectée dans une articulation inflammée, autour d’un tendon, dans une bursite adjacente, etc.

Chirurgie :

Selon la condition des orteils marteaux, la chirurgie consiste à scier les os pour les redresser, fusionner les articulations contractées, installer une tige de métal ou remplacer l’articulation fautive par un implant. Il est à noter que même après une chirurgie, le port d’orthèses est recommandé afin d’éviter une récurrence.

Comment le prévenir ?
  • Porter les chaussures adéquates à ses pieds
  • Lorsque des orthèses ont été prescrites, leur port quotidien limite les problèmes mécaniques pouvant causer et aggraver les orteils marteaux
  • Dans le cas des maladies systémiques pouvant causer la contracture ou la déviation des orteils, porter des orthèses plantaires aide à la prévention de telles déformations.
  • Consulter dès l’apparition des signes et symptômes des orteils marteaux pour éviter qu’ils ne s’aggravent ou deviennent rigides
  • Lorsqu’on est diabétique, il est important de contrôler sa glycémie pour diminuer les risques de complications neurologiques aux pieds et ainsi prévenir de telles déformations
Mythe !
En arrêtant de porter mes talons hauts, mes orteils redeviendront droits.

Malheureusement, lorsqu’un orteil marteau se forme, il est plus souvent qu’autrement irréversible. C’est pourquoi la prévention reste la meilleure façon d’avoir les orteils droits!

Et si ce n'était pas ...

Un orteil marteau?

Voici quelques problèmes qui peuvent parfois ressembler aux orteils marteaux :

  • ​Ksyte synovial ou mucoïde
  • Tumeur d’un tendon
  • Inflammation de la plaque plantaire
  • Capsulite
  • Bursite
  • Corne, cor
L'avis d'un professionnel est important, contactez-nous sans plus attendre !
 
Prendre rendez-vous
Sur le blogue
Oignons aux pieds : 5 façons de vous soulager à la maison

Publié le 10 August 2017

Lire l'article
5 trucs pour éviter d’avoir une verrue sous le pied

Publié le 1 August 2017

Lire l'article
Clinique d'Anjou
7083 Rue Jarry E #224
Anjou, QC H1J 1G3
514 352-7433
Prendre rendez-vous
Clinique de Lachine
1440 Notre-Dame
Lachine, QC H8S 2E1
514 538-7433
Prendre rendez-vous