En bref

Douleurs au talon

Autres noms : Ostéochondrite de Sever, Apophysite calcanéenne

La maladie de Sever est fréquemment la cause de douleur aux talons chez les enfants. C’est une inflammation de la plaque de croissance de l’os du talon (calcanéum) qui survient à la fin de l’enfance ou à l’adolescence. Les jeunes qui font du sport sont plus susceptibles de la développer, et ce, particulièrement avec les sports qui impliquent beaucoup de course tels le soccer, le football, le basketball, etc.

Signes et symptômes
  • Douleur derrière et / ou en dessous du talon
  • Douleur pire pendant et / ou suivant une activité sportive
  • Sensation de pression, de tension derrière le talon
  • Difficulté à poser son talon au sol
  • La douleur devient parfois de plus en plus constante au cours de la journée
  • Réticence à participer aux cours d’activités physiques
  • Parfois, la douleur apparaît dès les premiers pas le matin ou après une période de repos
  • Les deux talons sont souvent atteints
Causes

Vers l’âge de 6-7 ans jusqu’à l’âge de 13-16 ans, l’os du talon est séparé en deux morceaux par une plaque de croissance cartilagineuse (centre d’ossification secondaire). Celle-ci est située complètement à l’arrière du talon et sert d’insertion au tendon d’Achille. À sa face inférieure, un ligament important de l’arche plantaire, le fascia plantaire, s’y attache également. Le tendon d’Achille et le fascia plantaire agissent donc comme 2 cordons qui tirent sur le talon telle une partie de suc-à-la-corde.

C’est lorsqu’il y a trop de tension à la jonction des deux parties osseuses du talon que la plaque de croissance devient inflammée et que les symptômes de l’apophysite de Sever apparaissent. Ainsi, toute condition entraînant un étirement excessif du tendon d’Achille ou du fascia plantaire est susceptible de causer la maladie de Sever. Cet excès de tension provient souvent d’une mauvaise mécanique, c’est-à-dire un problème dans la structure du pied qui entraîne des mouvements fautifs ou une démarche anormale. En voici quelques exemples :

  • Pieds plats et hyperpronation
  • Pieds affaissés
  • Pieds arqués
  • Oignons (hallux valgus) et mauvais fonctionnement du gros orteil
  • Manque de flexibilité aux mollets (équin)
  • Tendon d’Achille court
  • Hyperlaxité ligamentaire (excès de flexibilité du pied)
  • Inégalité de la longueur des jambes
  • Démarche sur la pointe des pieds
  • Et plus encore

Par ailleurs, la maladie de Sever peut apparaître suite à un traumatisme. Par exemple :

  • Grand impact au talon tel une chute
  • Mauvais atterrissage lors d’un saut
  • Coup direct au talon sur une surface dure

Facteurs aggravants:

  • Exercices mal exécutés
  • Surentraînement
  • Sports qui impliquent beaucoup de course, de changements de direction rapides ou de sauts
  • Mauvais choix de chaussures
  • Surplus de poids
  • Poussée de croissance rapide
Progression et conséquences

Au début, la douleur occasionnée par l’inflammation de la plaque de croissance peut être intermittente et survenir seulement lors d’activités physiques.

Par la suite, si la condition reste non traitée, la douleur devient présente à la marche ou dès que l’enfant applique du poids sur le pied. L’apophysite peut devenir si douloureuse qu’elle devient invalidante et peut même empêcher l’enfant de déposer son talon au sol. Il se trouve alors obligé de cesser toutes activités sportives. Les symptômes peuvent devenir récurrents et apparaître par crises. Le problème peut perdurer jusqu’à ce que la plaque de croissance se soude à l’os, c’est-à-dire vers l’âge de 13 à 16 ans.

Enfin, si la cause du problème n’est pas adressée, la condition peut évoluer en tendinite d’Achille ou fasciite plantaire.

Comment me soulager à la maison ?

Il faut soulager la maladie de Sever en 3 volets :

1. Le repos :

  • Réduction ou arrêt temporaire des activités sportives selon la sévérité
  • Talonnettes en silicone dans les chaussures

2. L’inflammation :

  • Appliquer de la glace 10-15 minutes à l’endroit douloureux, tous les soirs et plusieurs fois par jour selon le niveau de douleur ressentie
  • Appliquer de la glace tout de suite après l’activité sportive

3. Les exercices d’étirement:

  • Assouplir son arche plantaire à l’aide d’une balle de tennis pendant 5-10 minutes
  • Étirer ses mollets tous les matins et tous les soirs. Peut se faire au mur ou sur le bord d’une marche. Faire 2 à 3 répétitions de 30 secondes
Diagnostic
  •  Un examen biomécanique complet est essentiel pour identifier si un mauvais alignement mécanique du pied ou une posture fautive serait en cause. Trop souvent, cet aspect du problème est ignoré et le problème devient invalidant ou récurrent. Cet examen permet d’évaluer le fonctionnement des pieds de l’enfant, sa posture et sa démarche, le tout supporté par des capteurs de pression synchronisés à des caméras. En savoir plus…
  • Des radiographies sont nécessaires pour permettre d’éliminer d’autres causes de douleurs à l’os du talon,  mais aussi pour vérifier l’intégrité de la plaque de croissance. Les radiographies permettent également d’apprécier l’alignement des os du pied et la croissance normale de ceux-ci. En savoir plus… 
Que peut faire mon podiatre ?

Suite à l’évaluation de la condition du patient et après avoir confirmé la maladie de Sever, le podiatre est en mesure d’établir le bon plan de traitement.

Voici différentes solutions :

1.Orthèses plantaires

Celles-ci sont nécessaires lorsqu’une biomécanique fautive est en cause. Elles servent à optimiser la mécanique du pied de l’enfant et elles réduisent la tension excessive du fascia plantaire et du tendon d’Achille sur la plaque de croissance. Ainsi, les orthèses plantaires participent à la guérison de l’apophysite, la prévention de sa récurrence, mais permettent aussi la poursuite des activités sportives. En savoir plus sur les orthèses pédiatriques…

2. Thérapie physique

  • “Tapings”: On applique au pied et à la jambe des bandes adhésives thérapeutiques pour réduire temporairement la tension du fascia plantaire et du tendon d’Achille sur la plaque de croissance.
  • Thérapie manuelle : elle permet de mobiliser en douceur les os et les articulations du pied pour aider à les ré-aligner et diminuer l’enflure. En savoir plus… 

3. Programme d’exercices d’étirement

Le podiatre peut conseiller des exercices plus ciblés, selon la condition du patient.

Comment le prévenir ?
  • Si l’enfant porte déjà des orthèses prescrites, il est important qu’il les porte quotidiennement afin de prévenir ce problème
  • Prendre action rapidement au moindre signe de douleur avant que le problème ne s’installe
  • Bien s’échauffer avant de faire de l’exercice physique
  • Après le sport, s’étirer les mollets et le derrière des jambes
  • Varier ses activités sportives
  • Prévoir des journées de repos à l’agenda
  • Éviter les chaussures très plates en sans coussin aux talons
Mythe !
Ce ne sont que des douleurs de croissance, ça va passer.

Comme expliqué dans cet article, il s’agit plutôt d’une réelle inflammation de la plaque de croissance qu’il ne faut pas prendre à la légère!

Et si ce n'était pas ...

Voici d’autres conditions qui lui ressemblent :

  • Fasciite plantaire
  • Tendinite d’Achille
  • Bursite infra-calcanéenne
  • Avulsion (fracture) de la plaque plantaire
  • Fracture de stress du calcanéus
  • Tumeur osseuse de l’os du talon
  • Névrite de Baxter (irritation d’un nerf sous le pied)
  • Panniculite (inflammation du coussin graisseux sous le talon)
  • Maladie systémique ( comme par exemple l’arthrite rhumatoïde juvénile)
L'avis d'un professionnel est important, contactez-nous sans plus attendre !
 
Prendre rendez-vous
Sur le blogue
Oignons aux pieds : 5 façons de vous soulager à la maison

Publié le 10 août 2017

Lire l'article
5 trucs pour éviter d’avoir une verrue sous le pied

Publié le 1 août 2017

Lire l'article
Clinique d'Anjou
7083 Rue Jarry E #224
Anjou, QC H1J 1G3
514 352-7433
Prendre rendez-vous
Clinique de Lachine
1440 Notre-Dame
Lachine, QC H8S 2E1
514 538-7433
Prendre rendez-vous